AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Harper (accepter l'idée d'une défaite, c'est déjà être vaincu)

 :: Le Commencement :: Les Actes de Naissances Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Je ne sais pas quoi penser de tout ça
❖ Date d'inscription : 28/11/2017
❖ Messages : 36
❖ Mes Crédits Mensuels : 349
tumblr
❖ Âge : J'ai 27 ans bien que je ne connaissais pas ma date de naissance précise.
❖ Occupation : J'étais militaire mais depuis l'attaque dont mes hommes et moi avons été victimes, je ne travaille plus.
❖ Situation Amoureuse : Célibataire, je n'ai pas de partenaire défini pour le moment.
tumblr
❖ Avatar : Laura Vandervoort
❖ Crédits : blue romance (avatar) + XynApple (sign)
Je ne sais pas quoi penser de tout ça
Jeu 15 Fév - 22:50



❖ Harper Iseabel Lydon ❖


pièce d'identité
Nom ❖ Lydon, le nom de mes parents adoptifs. J'ignore quel était mon nom de famille de naissance mais cela ne m'a jamais tourmenté. Prénoms ❖ Mon nom de naissance est Iseabel, un prénom irlandais, équivalent à Isabelle. Mais l'orphelinat a choisi de m'appeler Harper quand ils m'ont trouvé. Ils ont cependant garder le prénom que mes géniteurs m'avaient donné en deuxième prénom. Âge ❖ J'ai approximativement 27 ans, n'ayant pas connaissance de ma date de naissance précise. Date et lieu de naissance ❖ J'ignore ma date de naissance et mon lieu de naissance. J'ai été retrouvé devant les marches de l'orphelinat de Ridgeway quand j'avais quelques semaines. Je suis donc née le 19 Aout 2090, date à laquelle j'ai été trouvée. Occupation ❖ J'étais militaire, lieutenant dans l'armée de terre. Mais la guerre m'a brisé et je vais demander une réorientation, quand j'en aurais la force. Situation Amoureuse ❖ Célibataire depuis toujours. Partenaire ❖ Je n'ai personne mais avec la fin de ma carrière militaire, je me doute que je vais rapidement m'en retrouver avec un. Famille ❖ Ma famille est très très nombreuse, je préfère vous prévenir...
Mère: Annabelle Lydon, 52 ans, épouse d'Ailen Lydon. Travaille en tant que propriétaire et pâtissière aux Délices Sucrés. Mère de Lukas, Théa, Brent, Ninon, Han et Letizia Lydon. Belle-mère de Blanche Lydon, Liséa Fawkes et Nathan Roserai. Grand-mère de Milo et Clemens Lydon.
Père: Ailen Lydon, 54 ans, époux d'Annabelle Lydon. Travaille en tant que membre du conseil de la ville. Père de Lukas, Théa, Brent, Ninon, Han et Letizia Lydon. Beau-père de Blanche Lydon, Liséa Fawkes et Nathan Roserai. Grand-père de Milo et Clemens Lydon.
Grand frère: Lukas Lydon, 34 ans, époux de Blanche Lydon. Travaille en tant que vétérinaire au Farplace Animal Rescue. Père de Milo et Clemens Lydon.
Grande soeur: Théa Lydon-Fawkes, 31 ans, épouse de Liséa Fawkes. Travaille en tant qu'horticultrice au parc Jensen.
Petit frère: Brent Lydon, 25 ans, célibataire. Travaille en tant qu'animateur radio à la Ridgeway Gazette.
Petite soeur: Ninon Lydon-Roserai, 23 ans, mariée à Nathan Roserai. Travaille en tant que substitut du procureure Jensen.
Petite soeur: Han Lydon, 20 ans, célibataire. Étudiante en droit.
Petite soeur: Letizia Lydon, 15 ans, célibataire. Collégienne.
Belle-soeur: Blanche Lydon, 33 ans, épouse de Lukas Lydon. Travaille en tant que pédiatre à l'hôpital. Mère de Milo et Clemens Lydon.
Neveu: Milo Lydon, 10 ans, écolier. Fils de Lukas et Blanche Lydon, grand frère de Clemens Lydon.
Neveu: Clemens Lydon, 6 ans, écolier. Fils de Lukas et Blanche Lydon, petit frère de Milo Lyndon.
Belle-soeur: Liséa Fawkes, 30 ans, mariée à Théa Lydon-Fawkes. Travaille en tant que psychologue à l'institut Lipton.
Beau-frère: Nathan Roserai, 25 ans, marié à Ninon Lydon-Roserai. Travaille en tant que huissier au palais de justice.


en savoir plus sur ta personnalité
Qualités ❖ Courageuse, pour être militaire, il le faut bien. Fidèle, je n'ai jamais oublié quelqu'un, que ce soit un ami ou un de mes hommes. Autoritaire, je ne me fais pas marcher sur les pieds, un point qui m'a valu le respect de mon unité.
Défauts ❖ Timide... Oui, je sais, cela paraît complètement débile. Mais autant je peux engueuler un de mes soldats, autant je perds tous mes moyens quand un homme s'intéresse à moi pour autre chose qu'une mission. Je ne suis pas douée avec l'amour. Dépressive même si cela ne devrait pas durer. Ce n'est pas un défaut mais un état de mon esprit. Sauf que vu les conséquences sur ma vie, c'est un défaut actuellement. Franche, je dis toujours ce que je pense, que ce soit bien ou pas. Je ne suis pas adepte de la langue de bois et je mets toujours un point d'honneur à donner mon avis en toute franchise. Colérique, surtout quand quelque chose ne se passe pas comme je l'aurais voulu. J'ai tendance à m'emporter facilement et gare aux objets quand je suis dans cet état. Je ne suis pas violente envers les gens mais j'envoie facilement voler les trucs qui m'entourent.
Aime ❖ Petite, j'aimais la nature, la danse, jouer aux gendarmes et aux voleurs ainsi que mes parents. J'aime toujours ça aujourd'hui mais tout est troublé par mon état, par ces idées noires qui me viennent souvent. Je ne vois plus la beauté du monde et les choses que j'aime me semblent tellement loin désormais.
Déteste ❖ La guerre. J'ai longtemps cru que quelque chose de bien pouvait sortir d'un conflit, que la protection de ma patrie prévalait sur tout... Mais désormais, je me rend compte que ce n'est que tromperie. Il y aura toujours la guerre, l'être humain n'est pas capable de vivre en paix que cela soit au niveau de la religion, des idées politiques... Et les dirigeants se déclarent la guerre sans même penser aux vies qu'ils vont détruire aussi bien dans l'armée adversaire que dans leur propre armée.
Allergie ❖ La bêtise humaine et le mensonge... Enfin, ce ne sont pas réellement des allergies mais ça a le don de me donner de l'urticaire donc ça compte.
Meilleur Souvenir ❖ Mon adoption, sans aucun doute. J'avais neuf ans et plus aucun espoir d'être adopté car trop vieille. Je n'oublierais jamais ce jour où je me suis perdu dans Ridgeway après avoir fait le mur et où je me suis retrouvé dans la boutique de ma mère. Pour moi, l'amour va bien au-delà des liens de sang et un lien de coeur peut être tout aussi puissant. Peut m'importe que je sois sortie du ventre de ma mère ou pas, c'est elle qui m'a élevé avec mon père et ils resteront toujours mes parents.
Pire Souvenir ❖ La guerre en Afghanistan et ce terrible jour où j'ai été prise dans un Guet-apens avec mon unité. Nous étions dans une ruelle et le char devant nous a roulé sur une mine, projetant des éclats autour de nous. Nous ne pouvions plus avancer et c'est là que les tirs ont commencé. Je m'en suis sortie vivante mais j'ai vu nombre de mes hommes tomber sous les balles.
Plus grande peur ❖ Le monde et sa folie me font peur. Cette idée que rien n'est entre nos mains, pas même notre destin. Tout pourrait s'écrouler du jour au lendemain juste parce qu'un idiot un peu trop zélé aurait eu envie de déclarer la guerre à un pays... Ils seraient bien capable de nous faire sauter la planète...
Objectif de vie ❖ Juste mourir. Je n'attends plus rien de la vie alors les objectifs que je pouvais avoir avant, cela ne m'importe plus.
Partenaire Idéal ❖ Je voudrais un homme courageux, aimant, qui sache ce qu'il veut et qui n'a pas peur de dire ce qu'il pense. Un homme fort, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui adore avoir le dernier mot et une petite attention pour les autres. Avec un certain sens de l'humour, ce serait pas mal... Mais en même temps, comme je ne choisis pas mon partenaire, cela n'a pas de réelle importance. Je déteste l'idée de devoir épouser un homme que je ne connais ni d'Adam ni d'Eve et si ma famille n'était pas à Ridgeway, il y a longtemps que je serais partie... Mais pour aller où me direz-vous? N'importe où tant que je ne suis pas obligé d'épouser un illustre inconnu.



Qui se cache derrière l'écran ?
Je suis Cocotte, mais tu peux m'appeler Elodie. J'ai 24 belles années ! J'ai découvert Imperium Project grâce à ancienne joueuse de Valeria. J'ai un emploi du temps assez chargé, mais je pourrais être présente un minimum tous les jours. Sinon pour représenter mon personnage j'ai choisi Laura Vandervoort et c'est un inventé. Vous pouvez le classer dans Les affligés qui lui correspond plutôt bien.

Code:
<pris>Laura Vandervoort</pris> ❖ Harper I. Lydon

IMPERIUM PROJECT




TAKE ME TO CHURCH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je ne sais pas quoi penser de tout ça
❖ Date d'inscription : 28/11/2017
❖ Messages : 36
❖ Mes Crédits Mensuels : 349
tumblr
❖ Âge : J'ai 27 ans bien que je ne connaissais pas ma date de naissance précise.
❖ Occupation : J'étais militaire mais depuis l'attaque dont mes hommes et moi avons été victimes, je ne travaille plus.
❖ Situation Amoureuse : Célibataire, je n'ai pas de partenaire défini pour le moment.
tumblr
❖ Avatar : Laura Vandervoort
❖ Crédits : blue romance (avatar) + XynApple (sign)
Je ne sais pas quoi penser de tout ça
Jeu 15 Fév - 22:50


Je vais vous raconter mon histoire

Il y a beaucoup de chose que j’ignore sur ma vie. Qui était ma mère biologique ou encore mon père. Pourquoi ils m’ont abandonné devant les grilles de l’orphelinat de Ridgeway un matin d’Aout 2090, ce qui fait que j’aurai 27 ans car je n’avais que quelques semaines à ma découverte. Je fus mise en pouponnière, surveillé nuit et jour par une infirmière. Elle n’avait pas le droit de s’attacher à moi et pourtant, j’ai toujours su qu’elle m’aimait. En grandissant, je suis devenue une petite fille turbulente, aimant faire le mur à l’orphelinat. Mais je retrouvais toujours le chemin de mon chez moi. Sauf une fois, alors que j’avais neuf ans. Ayant terminé mes devoirs plus tôt que mes petits camarades, j’eus l’autorisation d’aller jouer dans la cours. Et j’en avais profité pour faire le mur, me servant d’un des arbres un peu trop proche du mur d’enceinte pour m’enfuir. Tout le monde savait que je sortais souvent mais je ne me l’éloignais jamais. Mais je me faisais quand même disputer en rentrant parce que je rentrais parfois un peu tard. Ce jour-là donc, j’avais fini par croiser la route d’un petit chien et je me mis à le suivre dans les rues de la ville. Mais je dus me rendre rapidement compte que je m’étais perdu car je ne reconnaissais pas le quartier où je me trouvais. Faisant demi-tour, j’étais soudain incapable de me souvenir du chemin que j’avais emprunté pour arriver là où j’en étais désormais. Commençant à paniquer, j’avisais soudain une enseigne d’une pâtisserie et je franchis la porte, tombant nez à nez avec un jeune adolescent. Pleurant à moitié, j’essayais d’expliquer que j’étais perdue, que je ne savais pas où j’étais. Le jeune homme me prit alors par les épaules et me conduisit à une dame qui se révéla être sa mère.

Annabelle Lydon. Après lui avoir expliqué où je vivais, elle me raccompagna à l’orphelinat et je lui fis un grand au revoir, la remerciant beaucoup de m’avoir ramené. Autant vous dire que l’infirmière avait été terriblement inquiète. Depuis ce jour, je n’ai plus fugué de l’orphelinat. Parce que, quelques temps après, je faisais définitivement mes bagages. Quatre jours après ma petite mésaventure, j’eus la surprise de voir Annabelle arriver à l’orphelinat avec son époux Allen, le fils Lukas que j’avais rencontré âgé de seize ans mais aussi Théa, treize ans. Ils vinrent plusieurs fois me rendre visite et j’avais l’impression de faire partie de leur famille. J’adorais jouer avec Lukas et Théa, nous étions très proches. Et un jour, l’infirmière vint vers moi en pleurant, un grand sourire aux lèvres. Elle me demanda de faire mon sac, que je quittais l’orphelinat. Ne sachant pas ce que cela signifiait, je m’exécutais simplement avant de la suivre dans le hall. Mais tout devint clair quand je vis Annabelle et son époux. Je compris que je faisais véritablement partie de la famille, qu’ils m’avaient adopté. J’ai donc découvert les joies de vivre avec les Lydon, j’étais devenue leur fille et eux étaient mes parents. J’avais enfin des personnes à appeler maman ou papa. Je les aie toujours considéré comme mes parents car même s’ils ne m’ont pas créés, ils m’ont aimé et c’était bien le plus important. La famille a fini par s’agrandir avec l’arrivée de mon petit frère et de mes trois petites sœurs. Lukas a épousé une jeune femme et ils ont eu deux enfants. Le jour où j’ai appris que j’allais devenir tata, j’avais dix-sept ans et je révisais pour le bac. La tête plongée dans mes cours, je l’écoutais vaguement me parler de sa vie de couple avec Blanche et de la joie quand il allait devenir papa. Je réagissais parfois et même quand il m’annonça que ma belle-sœur était enceinte de trois mois et demi, je restais stoïque devant ma copie, n’ayant tout simplement pas compris. Et puis, je relevais doucement la tête en me rendant compte de ce qu’il avait dit. Et je ne pus m’empêcher de fondre en larme à l’idée de devenir tata. Ils eurent d’abord Milo puis Clemens quatre ans plus tard. Malheureusement, je ne pus assister à la naissance de mon deuxième neveu. Après l’obtention de mon bac, je fus orienté vers une carrière militaire. Et qui vie militaire dit mission à l’extérieure. Je ne rentrais que rarement à Ridgeway, essayant toujours de passer Noël avec ma famille même si ce n’était pas évident tous les ans. Mais je leur faisais toujours la promesse de rentrer saine et sauve. J’avais toujours tenu mes promesses…

Toutes sauf celle-là. Le 21 Janvier 2118 restera à jamais gravé dans ma mémoire. J’étais devenue lieutenant depuis six mois et mon unité était une des meilleures du pays. Je pouvais me vanter d’avoir des hommes obéissants à une femme. J’avais plus d’une fois montré ma bravoure sur le champ de bataille et sauvé la mise à quelques-uns de mes soldats. Mais ce jour-là, j’ai failli à mon devoir. Alors que nous marchions dans la ruelle d’une ville afghane, un char roula sur une mine qui explosa, nous empêchant d’avancer. Alors que nous étions occupés à tenter un demi-tour, des balles se mirent à pleuvoir autour de nous. Je réussis à trouver une cachette avec deux soldats, essayant de dire à mes hommes de se mettre à couvert. Mais quand je vis le petit jeune de l’unité tomber, mon sang ne fit qu’un tour. J’ignorais s’il était vivant, s’il était blessé ou mort mais je devais le sauver. Sortant de ma cachette, je le rejoignis rapidement pour me rendre compte qu’il était vivant et blessé à un bras. Je lui ordonnais alors de se relever, lui donnant un coup de main. C’est à ce moment précis que la balle ne toucha. Perforant le gilet pare-balle que je portais, elle me transperça la poitrine. J’avais un goût de sang dans la bouche et mes forces me quittaient. Le soldat me traina avec lui jusqu’à la cachette où les deux autres hommes m’attendaient et ils essayèrent tant bien que mal de me sauver, de m’empêcher de sombrer. Je finis cependant par perdre connaissance, après avoir dit à mes soldats de parler à mes parents, de leur dire que je les aimais et que je m’en voulais de les avoir trahis. Je pensais mourir ce jour-là, dans cette ruelle.

Les yeux clos, je commençais à entendre de vague bruit autour de moi, comme des voix lointaines. Il me semblait reconnaître la voix de Lukas et celle de Letizia, ma dernière petite sœur. Ce qui était purement impossible étant donné que j’étais morte. Les sons devinrent bien plus nets autour de moi et j’entendais parfaitement le bip régulier d’un scope contrôlant un rythme cardiaque. Et enfin, je sentais parfaitement bien le tube dans ma gorge. Ainsi, je n’étais pas morte. Mais j’avais beau essayer de bouger, mon corps ne semblait pas vouloir répondre. Lukas et Létizia me souhaitèrent une bonne nuit, que Blanche viendrait demain avec la compagne de Théa pour me tenir compagnie. Et alors que mon frère me serrait la main, je réussis enfin à bouger. Mon index se crispa légèrement et je sentais le jeune homme se tendre. Il appela immédiatement les médecins qui m’auscultèrent avant d’annoncer à mon frère et ma sœur que je me réveillais. J’entendis parfaitement les pleurs de Létizia et les pas de Lukas quitter la chambre alors qu’il disait appeler les parents. Entendre ma petite sœur pleurer me brisa le cœur. Je me sentais tellement coupable de toute la douleur que ma famille avait pu ressentir à cause de moi. Je mis bien quatre jours à me réveiller complètement. Quand enfin j’ouvris les yeux, tous les Lydon étaient autour de moi et ma mère se pencha au-dessus de mon lit en pleurant, déposant un baiser sur mon front alors que mon père me serrait la main. Ils refusèrent de me parler de ma blessure, de mes hommes, ils ne me parlèrent que de mon rétablissement. Je dus attendre le lendemain pour qu’un médecin vienne m’expliquer que la balle qui m’avait blessé n’avait pas atteint le cœur mais que j’avais eu beaucoup de chance. L’après-midi même, j’eus la surprise de voir apparaître le jeune soldat que j’avais sauvé en compagnie d’un jeune homme. Il venait me remercier de lui avoir sauvé la vie, que grâce à moi, son compagnon n’était pas veuf. Mais quand je lui demandais qui avait survécu, il m’expliqua alors que seul quatre hommes de mon unité avaient échappé au guet-apens. Et sur les quatre hommes, il y avait moi, lui et les deux autres soldats dans ma cachette. Mon unité avait été massacrée et je n’avais pas réussi à les sauver. Me rendant compte de ma propre faiblesse, je me murais dans le silence, refusant de parler aux équipes soignantes. Je refusais même de voir mes proches, je ne voulais pas qu’ils soient témoins de ma lente et inexorable descente aux enfers. Je refusais que quiconque me touche, n’hésitant pas à envoyer des objets à travers la pièce quand une infirmière venait m’ennuyer. Personne ne peut m’approcher et personne ne s’y risque. Enfin, personne… Presque. Les médecins peuvent m’approcher car ils doivent observer ma blessure, savoir comment elle guérit après quasiment un mois. Et puis, il y a un infirmier. Je le surnomme tête de mule car quoi que je puisse faire, il n’abandonne pas. Il s’occupe de moi, me parle et m’engueule aussi. Il n’a aucune pitié pour moi et s’il ne me sortait pas par les yeux à force de toujours vouloir s’occuper de moi, je pourrais reconnaître qu’il a du courage…

IMPERIUM PROJECT




TAKE ME TO CHURCH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» je fais un cv pour etre major accepter moi :oupas:
» Master-chat [Accepté]
» Donnez-moi du José !!!
» [Accepté]Joueur motivé et prêt à aider
» Rendez vous amical autour d'un verre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium Project :: Le Commencement :: Les Actes de Naissances-
Sauter vers: